Older postsAnciens articles | Newer postsArticles récents  

 — March 12, 200812 mars 2008
 
(CECC - Ottawa) - Dans le cadre de l'Année de la planète terre, telle que proclamée par les Nations Unies, la Conférence des évêques catholiques du Canada (CECC) vient de publier une lettre pastorale dans laquelle elle en appelle à la conscience collective face aux graves problèmes environnementaux qui frappent la planète. Produite par la Commission épiscopale des affaires sociales, la lettre pastorale a comme titre : « Notre rapport à l'environnement : le besoin d'une conversion ». Les auteurs de la lettre ne manquent de souligner qu'en dépit des importants engagements pris lors des rencontres de Rio, Kyoto, Johannesburg et Bali, le Canada représente un « cas extrême » de non-respect de ses engagements. « Après avoir signé le protocole de Kyoto [en 1997], dans lequel nous nous engagions à diminuer nos émissions de gaz à effet de serre à 6 pour cent de moins que celles de 1990, nous les avons plutôt augmentées d'environ 25 pour cent », peut-on lire dans la lettre. Les évêques notent que la société canadienne n'est pas suffisamment consciente de l'héritage appauvri qu'elle léguera aux générations à venir. Ils souhaitent donc que des ajustements soient apportés dès maintenant afin d'améliorer la situation actuelle, pour le mieux-être des prochaines générations et des populations de l'hémisphère sud. En vue de rétablir les liens avec la nature, la lettre pastorale identifie un certain nombre d'actions qui pourraient être entreprises afin d'atténuer les effets de cette crise écologique, y compris : • retrouver le sens de la limite et ajuster notre mode de vie aux ressources planétaires disponibles; • se libérer de l'obsession de posséder et de consommer et opter plutôt pour « une austérité joyeuse » ou une simplicité volontaire; et • consentir des efforts personnels en faveur de l'environnement. Au dire des évêques, il incombe à chaque personne de rétablir les liens qui ont été détériorés avec la nature, de revoir sa conception de la possession et du confort personnels. C'est donc à une solidarité accrue et à de nouvelles formes de partage que sont invités tous les citoyens du Canada. Déjà, en octobre 2003, la CECC avait publié une première lettre sur l'environnement intitulée : « L'impératif écologique chrétien ». Ce texte, de même que celui qui vient d'être publié, est disponible sur le site Web de la CECC. Des copies imprimées peuvent également être obtenues en s'adressant à .

Posted: March 12, 2008 • Permanent link: ecu.net/?p=435
Categories: Documents, NewsIn this article: Canada, Catholic, CCCB, environment
Transmis : 12 mars 2008 • Lien permanente : ecu.net/?p=435
Catégorie : Documents, NewsDans cet article : Canada, Catholic, CCCB, environment


  Older postsAnciens articles | Newer postsArticles récents