Older postsAnciens articles | Newer postsArticles récents  

 — September 22, 200822 septembre 2008
 

[Genève • ENI\Peter Kenny] Le Comité exécutif du Conseil œcuménique des Eglises (COE) doit nommer un secrétaire général intérimaire pour la plus grande organisation chrétienne du monde, lors de sa réunion à Lübeck, en Allemagne, du 23 au 26 septembre.

“La désignation d’un secrétaire général intérimaire pour 2009 fait suite à la décision de l’actuel secrétaire général du COE, le pasteur Samuel Kobia, de ne pas solliciter une prolongation de son mandat qui prend fin au 31 décembre 2008, comme il l’a annoncé au Comité central du COE réuni du 13 au 20 février 2008”, a indiqué le COE dans un communiqué publié sur son site web. “Le Comité central élira un nouveau secrétaire général dans le cadre de sa prochaine réunion en septembre 2009”, ajoute le communiqué.

Samuel Kobia, pasteur méthodiste du Kenya, avait été élu en 2003 pour diriger le COE, qui rassemble aujourd’hui 349 Eglises membres représentant 560 millions de chrétiens dans le monde. Entré en fonction en janvier 2004 pour un mandat de cinq ans, il a été le premier Africain à occuper ce poste.

En février, le pasteur Kobia avait annoncé au Comité central du COE, principal organe directeur de l’organisation entre les Assemblées, qu’il ne briguerait pas un second mandat. Le pasteur Walter Altmann, président du COE, avait alors indiqué que le pasteur Kobia avait pris cette décision pour des “raisons personnelles”. Le président du COE avait déclaré que l’annonce faite par le pasteur Kobia au Comité central intervenait alors que celui-ci allait entamer une discussion sur l’opportunité de le nommer pour un second mandat.

Après environ neuf heures de délibérations à huis clos, le Comité central annonçait qu’une Commission chargée de trouver un nouveau secrétaire général serait mise en place. La Commission est présidée par Agnes Abuom, de l’Eglise anglicane du Kenya.

A l’approche du Comité central de février, l’évêque allemand Martin Hein, qui est membre du Comité, avait affirmé que le COE peinait à faire sentir sa présence dans le monde.

Peu avant la réunion de février, le COE avait par ailleurs annoncé avoir retiré du curriculum vitae officiel du pasteur Kobia toute référence à un doctorat décerné par la Fairfax University, une institution que les autorités des Etats-Unis ne reconnaissent pas et qui ne semble plus exister.

En février, le pasteur Altmann avait affirmé qu’il serait difficile d’organiser l’élection d’un successeur au pasteur Kobia avant la prochaine réunion du Comité central, en septembre 2009, car il est le seul organe à pouvoir élire un secrétaire général. En outre, la Commission chargée de trouver un nouveau secrétaire général a besoin de temps pour chercher des candidats et candidates dans le monde entier.

“Nous devons offrir aux Eglises la possibilité de proposer des candidats”, avait souligné le pasteur Altmann.

Le Comité exécutif se réunit deux fois par an pour aborder des questions qui lui sont transmises par le Comité central. Il nomme les membres du personnel de programme du COE, suit le travail en cours et supervise le budget approuvé par le Comité central.

:: Processus de recherche d’un secrétaire général du COE (document PDF, en anglais)

Posted: September 22, 2008 • Permanent link: ecu.net/?p=499 Transmis : 22 septembre 2008 • Lien permanente : ecu.net/?p=499


  Older postsAnciens articles | Newer postsArticles récents