Older postsAnciens articles | Newer postsArticles récents  

 — November 20, 200820 novembre 2008
 

[ENI\Anli Serfontein] Les deux plus grandes Eglises d’Allemagne voient leur nombre de fidèles diminuer, mais le nombre de membres de l’Eglise évangélique d’Allemagne (EKD), principale organisation protestante du pays, a chuté sous la barre des 25 millions pour la première fois depuis la réunification de l’Allemagne, en 1990.

Fin 2007, les membres de l’EKD étaient 24,83 millions, sur 82 millions de personnes vivant en Allemagne, a indiqué l’agence de presse protestante allemande epd le 17 novembre. Aujourd’hui, l’EKD a perdu plus d’un million de membres par rapport à il y a cinq ans.

En 2007, l’Allemagne comptait 268 000 protestants de moins que l’année précédente.

Le nombre de fidèles de l’Eglise catholique a également chuté en 2007, mais moins que pour l’EKD. En tout, on comptait 25,46 millions de catholiques en Allemagne, soit 224 000 de moins qu’en 2006.

Au moment de la réunification allemande, en 1990, le nombre de protestants était légèrement supérieur à celui des catholiques dans toute l’Allemagne. Les länder de l’est de l’Allemagne font historiquement partie du coeur historique du protestantisme, où le réformateur Martin Luther a vécu et travaillé au XVIe siècle.

Evoquant la question des membres quittant l’Eglise, le principal évêque protestant d’Allemagne, Wolfgang Huber, a déclaré dans une interview accordée à la station de radio Deutschlandfunk en 2006 que l’Eglise devait changer de mentalité.

“Nous ne sommes pas seulement confrontés à un processus irréversible dans lequel les gens quittent l’Eglise. Dans certains cas, c’est l’inverse qui se produit et la participation dans la vie de l’Eglise progresse”, a affirmé l’évêque Huber.

La diminution de l’affiliation des protestants affecte les revenus de l’Eglise, car en Allemagne, 70 % des recettes de l’Eglise proviennent de l’impôt ecclésiastique, qui s’applique aux personnes déclarant une affiliation à une Eglise.

En Allemagne, 61,2 % de la population appartient actuellement soit à l’EKD soit à l’Eglise catholique. Ce sont les länder majoritairement catholiques du sud et du sud-ouest de l’ancienne Allemagne de l’Ouest qui comptent la plus forte proportion de chrétiens. Le premier d’entre eux est la Sarre, à la frontière française, avec 84,6 %, suivi de la Rhénanie-Palatinat (77,4 %), de la Bavière (77,3 %) et du Bade-Wurtemberg (70,5 %).

Dans quatre des cinq anciens länder est-allemands communistes, moins d’un quart de la population fait encore partie d’une Eglise. En Saxe-Anhalt – où se trouve Wittemberg, la ville où Luther a lancé la Réforme en 1517 – seulement 18,7 % de la population est affilié à l’EKD ou à l’Eglise catholique.

On ne sait pas précisément si le recul du nombre de membres a des causes démographiques ou si les chrétiens sont en train de quitter l’Eglise en cette période de difficultés économiques et financières.

Posted: November 20, 2008 • Permanent link: ecu.net/?p=526 Transmis : 20 novembre 2008 • Lien permanente : ecu.net/?p=526


  Older postsAnciens articles | Newer postsArticles récents