Older postsAnciens articles | Newer postsArticles récents  

 — September 30, 200530 septembre 2005
 

Le pasteur Setri Nyomi s’est vu remettre le Prix E.H. Johnson 2005
afin de souligner ses réalisations en faveur du dialogue interreligieux.
Cette distinction, fondée par l’Église presbytérienne du Canada en 1983, porte le nom
d’un missionnaire mort en 1981. Le pasteur Nyomi, secrétaire général de l’Alliance
réformée mondiale ( ARM ), a tenu à rappeler que les chrétiens se doivent de
coopérer avec les croyants d’autres religions afin de promouvoir la justice sociale sous
toutes ses formes. Le pasteur Nyomi est d’avis qu’il est nécessaire de mettre à profit
les différentes ressources religieuses disponibles, lorsque nous voulons mettre un terme
à des problèmes qui affectent une communauté donnée. Cependant, il nous met en garde
contre les divisions qui minent la cohésion de plusieurs Églises et dénonce les voies
conflictuelles que bien des chrétiens seront tentés de suivre tout au long de leurs
activités missionnaires. ( Proximo )

La conférence « Des femmes font de la théologie » a eu lieu à
Montréal
du 9 au 12 juin, sur le thème « Créons la justice,
reconnaissons les différences ». Cette rencontre bilingue, féministe et
interspirituelle était organisée par le Women’s Inter-Church Council of Canada. Les
objectifs étaient de célébrer et vivre ensemble l’interspiritualité féministe,
résoudre les problèmes d’inégalité par la solidarité et des actions concrètes qui
apportent des changements, de transformer nos rapports et créer la justice raciale.
( Traduit de WICC )

Les diocèses et paroisses de l’Église anglicane du Canada ont célébré les
dons des peuples des Premières Nations, des Inuits et des Métis
à l’occasion
de la Journée nationale autochtone de prière, le 21 juin. Cet événement a été créé
en 1971 par une résolution du Synode général. À la suite d’une rencontre nationale
d’autochtones et de non-autochtones, en 1995 — l’assemblée sacrée — à Hull,
Québec, pour reconnaître la contribution des peuples autochtones au Canada, le
gouvernement fédéral a déclaré, en 1996, que le 21 juin serait la Journée nationale
autochtone. Le 21 juin marque aussi le solstice d’été, jour sacré pour les aborigènes
à travers le monde qui y voient un temps de renouveau et de célébration de leur culture
et de leur héritage. ( Traduit de www.anglican.ca/ )

Orthodoxes et catholiques doivent parler d’une même voix sur les questions sur
lesquelles ils sont d’accord,
a dit Mgr Séraphim de l’Église
orthodoxe en Amérique, diocèse du Canada, lors d’une assemblée de cinq jours à Toronto
à la mi-juillet. L’évêque a fait remarquer que les deux Églises pourraient profiter de
leur accord sur les questions morales pour parler publiquement de concert sur des sujets
litigieux, y compris le mariage entre personnes de même sexe. L’œcuménisme et
l’évangélisation étaient les thèmes principaux de la rencontre, bien que l’évêque
évite d’employer le mot « œcuménisme » qui provoque des réactions
négatives chez certains orthodoxes. Il préfère parler de dialogue ou
« conversation » entre chrétiens. Mgr Séraphim est d’avis que la
tentation du sécularisme à l’intérieur des Églises et de la culture nuit à l’unité
des Églises. Pour l’archiprêtre Leonid Kishkovsky, directeur des affaires extérieures
et interconfessionnelles de l’EOA, les catholiques sont plus près des orthodoxes
qu’aucune autre Église. « Le principal point de rencontre de nos deux Églises est
leur respect de la Tradition », a-t-il déclaré. ( Traduit de The Catholic
Register
 )

Posted: September 30, 2005 • Permanent link: ecu.net/?p=167
Categories: CCEIn this article: Centre Canadien d’œcuménisme
Transmis : 30 septembre 2005 • Lien permanente : ecu.net/?p=167
Catégorie : CCEDans cet article : Centre Canadien d’œcuménisme


  Older postsAnciens articles | Newer postsArticles récents