Older postsAnciens articles | Newer postsArticles récents  

 — March 26, 200826 mars 2008
 

[Rome • ENI] Le baptême par le pape Benoît XVI d’un journaliste italien musulman d’origine égyptienne – connu pour être un virulent critique des restrictions à la liberté religieuse dans les pays musulmans – suscite des interrogations de la part de responsables musulmans en Italie.

Magdi Allam, chroniqueur et rédacteur en chef adjoint du quotidien milanais Corriere della Sera, était l’une des sept personnes de cinq pays différents à avoir été baptisées par le souverain pontife pendant la messe de la veille de Pâques à la basilique Saint-Pierre, au Vatican, le 22 mars.

“Ce qui m’a choqué, c’est le tapage que le Vatican a fait autour de cette conversion”, a déclaré Yaha Sergio Pallavicini, vice-président de la Communauté religieuse islamique, une des organisations musulmanes d’Italie. Il s’est demandé pourquoi Magdi Allam n’a pas été baptisé à Viterbo, la ville située à 100 km au nord de Rome, où le journaliste d’origine égyptienne vit.

Magdi Allam est né au Caire en 1952 et a suivi sa scolarité sur les bancs d’une école catholique romaine en Egypte. Jeune homme, il est arrivé en Italie, où il a fait ses études universitaires puis travaillé en tant que journaliste et écrivain.

Expliquant sa décision de se faire baptiser, Magdi Allam a écrit dans le Corriere della Sera : “Lors de ma première fête de Pâques en tant que chrétien, j’ai découvert non seulement Jésus, mais aussi pour la première fois le véritable et unique Dieu, qui est le Dieu de la foi et de la raison”. Il a ajouté : “Au-delà de … l’extrémisme et du terrorisme islamiste qui existent au niveau mondial, les racines du mal sont inhérentes à un islam qui est physiologiquement violent et historiquement propice au conflit.”

L’écrivain italien Claudio Magris a indiqué dans l’édition du 25 mars du Corriere della Sera : “La façon dont s’est passée cette conversion et sa déclaration ont manifestement une signification politique.”

Magdi Allam est sous protection policière spéciale depuis cinq ans en raison de menaces de mort. Il a été un défenseur zélé de l’intervention militaire américaine en Irak en 2003 et il est l’auteur d’un livre dans lequel il exprime son soutien à Israël.

Selon un article paru dans le journal arabe international Al Quds al Arabi, “le pape provoque l’indignation des musulmans en baptisant un ancien musulman qui soutien Israël et qui est bien connu pour son aversion à l’égard de l’islam.”

Toutefois, l’évêque Rino Fisichella, recteur de l’Université pontificale du Latran, à Rome, a déclaré : “Le choix de Magdi Allam a été très spirituel.” Le cardinal Jean-Louis Tauran, président du Conseil pontifical pour le dialogue interreligieux, a déclaré à la presse : “Je ne connais pas l’origine de cet événement et je ne sais pas qui l’a soutenu.”

Posted: March 26, 2008 • Permanent link: ecu.net/?p=444
Categories: NewsIn this article: Islam
Transmis : 26 mars 2008 • Lien permanente : ecu.net/?p=444
Catégorie : NewsDans cet article : Islam


  Older postsAnciens articles | Newer postsArticles récents