Older postsAnciens articles | Newer postsArticles récents  

 — November 12, 200712 novembre 2007
 

[Nairobi – ENI\Fredrick Nzwili] Réunis au Kenya, des responsables issus de toutes les principales traditions chrétiennes et provenant de différents pays – de l’Arménie au Zimbabwe – ont promis d’organiser des réunions aux niveaux international, régional et local afin d’aller plus loin dans la réconciliation et la compréhension.

“Reconnaissant que l’unité est le tout premier don de Dieu à travers l’oeuvre du Saint-Esprit, nous nous engageons à promouvoir davantage de compréhension et de coopération entre chrétiens, tout en respectant la diversité de nos identités, traditions et dons individuels”, ont déclaré les responsables dans un communiqué publié à l’issue de la réunion, qui s’est tenue du 6 au 9 novembre.

Le Forum chrétien mondial, organisé Limuru, près de Nairobi, a rassemblé environ 240 responsables issus des traditions protestante, anglicane, orthodoxe, catholique romaine, évangélique et pentecôtiste et d’autres Eglises, ainsi que des représentants d’organisations internationales.

“Il s’agit d’un événement historique pour le christianisme mondial”, a déclaré Mgr Fernando Capalla, archevêque catholique romain de Davao, aux Philippines.

L’idée de ce Forum a été lancée vers le milieu des années 1990 par le pasteur Konrad Raiser, un théologien allemand qui était alors secrétaire général du Conseil œcuménique des Eglises (COE).

Le pasteur Raiser avait suggéré que le Forum puisse s’ouvrir à l’Eglise catholique romaine et aux dénominations pentecôtistes et évangéliques qui ne font pas partie du COE, organisation dont les 347 Eglises membres sont principalement issues des traditions protestante, anglicane et orthodoxe.

Selon le COE, le Forum a rassemblé la plus grande diversité de traditions chrétiennes jamais réunie au cours d’une rencontre d’envergure mondiale.

“Je pense que le Forum a répondu aux attentes. Nous disposons d’une série de bonnes propositions qui vont nous permettre de nous diriger vers l’avenir”, a affirmé au correspondant d’ENI Hubert Van Beek, principal organisateur de la réunion, le 9 novembre, à la clôture du rassemblement.

Il a toutefois reconnu que certaines questions nécessitaient davantage de débats entre les diverses traditions chrétiennes.

Certains membres d’Eglises pentecôtistes et d’autres fidèles du christianisme évangélique ont été en butte a des critiques de la part d’autres chrétiens et des membres d’autres religions, qui les ont accusés de faire du prosélytisme, a indiqué Hubert Van Beek.

“C’est une question qui ne peut pas être résolue en un seul colloque. Il nous faut encore travailler sur ce sujet”, a-t-il déclaré.

Lors d’une interview, le pasteur Setri Nyomi, secrétaire général de l’Alliance réformée mondiale, a déclaré que le dialogue qui a eu lieu au Kenya échouerait s’il n’était pas suivi de réunions du même type aux niveaux régional et local.

L’évêque Nareg Alemezian, de l’Eglise apostolique arménienne du Liban, a pour sa part affirmé : “Nous avons pu voir que nous vivons dans une réalité mondiale et que nous sommes des chrétiens du monde. Nous parlons là de christianisme mondialisé. Et nous avons la responsabilité de ramener cet esprit dans nos églises.”

:: Sites Internet :
Forum chrétien mondial
Nouvelles et réflexions du COE sur le Forum chrétien mondial

Posted: November 12, 2007 • Permanent link: ecu.net/?p=379
Categories: Communiqué, News
Transmis : 12 novembre 2007 • Lien permanente : ecu.net/?p=379
Catégorie : Communiqué, News


  Older postsAnciens articles | Newer postsArticles récents