Older postsAnciens articles | Newer postsArticles récents  

 — June 30, 200530 juin 2005
 

L'archidiocèse du Canada de l'Église orthodoxe en Amérique a inauguré, à l'automne 2003, un Institut de formation théologique, le St. Arseny Institute, afin de répondre au besoin de prêtres, à la proclamation de la foi, à l'accroissement de la compréhension de la foi au niveau paroissial et au besoin de réunir les gens pour le développement spirituel et la célébration. Bien qu'encore très modeste, l'Institut a grandi de façon remarquable depuis sa fondation, aussi bien par les cours offerts que par le nombre d'étudiants. Les demandes d'information concernant le St. Arseny Orthodox Christian Theological Institute peuvent être envoyées au directeur, Spencer Estabrooks, par courrier : 150 Canora Street, Winnipeg, MB, Canada, R3G 1T2; par téléphone : 1-204-783-5350, ou par courriel : []. ( Traduit du Canadian Orthodox Messenger )

Reginald Bibby, sociologue des religions bien connu, a noté entre 2000 et 2003 une augmentation de huit points, de trente à trente-huit pour cent, de Canadiens qui fréquentent l'Église au moins une fois par mois. La fréquentation hebdomadaire est passée de vingt et un à vingt-six pour cent au cours de la même période. Les conclusions de M. Bibby sont confirmées par des sondages dirigés par Allan Gregg, Gallup et autres et appuyées par les données de Statistiques Canada. Le taux de catholiques québécois qui fréquentent l'Église une fois ou plus par mois s'élève maintenant à trente-quatre pour cent, en comparaison de vingt-neuf pour cent au début de la décennie. Ailleurs au Canada, la fréquentation des catholiques est passée de quarante-deux à cinquante-sept pour cent. Du côté protestant, la fréquentation une fois par mois ou plus est maintenant de quarante-six pour cent, soit le pourcentage le plus élevé depuis que M. Bibby a commencé à faire ses sondages en 1975. ( Traduit de The Catholic Register )

Un groupe composé d'évêques anglicans, catholiques romains et catholiques de rite oriental du Canada célèbre ses trente ans de rencontres annuelles. Dernièrement, des évêques venus de la Saskatchewan, du Manitoba, de l'Ontario, du Québec et de l'Île-du-Prince-Edouard se sont rassemblés à Ottawa sous la présidence du primat de l'Église anglicane au Canada, Mgr Andrew Hutchison, et de Mgr François Lapierre, P.M.É., évêque de Saint-Hyacinthe. Les évêques ont échangé sur le rapport Windsor, récemment rendu public par la Commission Lambeth de la Communion anglicane. Des questions de communion, d'autorité, de prise de décision et d'homosexualité ont été abordées dans un climat de respect et d'honnêteté. Mgr John Baycroft, évêque anglican émérite d'Ottawa, a présenté un rapport sur le travail de la Commission internationale anglicane-catholique romaine ( ARCIC ). Les évêques attendent avec impatience la publication d'une déclaration conjointe sur Marie, ainsi qu'une déclaration commune des ententes conclues par les deux communions. Le Dialogue a donné son approbation à la publication d'une brochure à l'intention des couples, anglicans et catholiques romains, se préparant au mariage. Il est prévu que cette brochure soit distribuée aux diocèses et aux paroisses des deux Églises au début de l'année 2005. ( CECC/CCCB )

Le Conseil Canadien des Églises a annoncé que l'Église Mennonite du Canada est devenue son vingtième membre le 27 mai 2005. L'Église Mennonite du Canada apporte au Conseil sa longue histoire d'église de paix, sa profondeur théologique, son engagement aux écritures, sa passion pour la justice sociale et beaucoup d'autres dons. Elle sera très active dans la vie du Conseil surtout dans le témoignage commun à Jésus Christ dans notre temps, dans le réseau œcuménique pour les soins de santé, dans les lettres au gouvernement du Canada contre la participation canadienne dans la défense des missilles balistiques, la théologie de l'espérance et souffrance, la Semaine de prière pour l'uniteé chrétienne, l'anthropologie théologique, la théologie du dialogue interreligieux et, bien sur, l'œcuménisme. ( Traduit du Press Release CCC )

Présence Musulmane Canada a organisé son colloque annuel le 14 mai sous le titre « Tensions sociales, identités plurielles et valeurs communes. » Il y avait trois thèmes qui ont constitué les axes sur lesquels le colloque s'est articulé. Premièrement, c'était le constat de la présence toujours plus sensible d'un climat de tension sociale créé autour des musulmans ( surtout au Québec ) et l'analyse des voies offertes ( surdité et aggravation de la tension ou écoute et résolution/pacification ). Deuxièmement, on posait la question « comment faut-il concevoir les nouvelles caractéristiques de l'identité canadienne pour ceux et celles qui ont choisi de s'affilier à une religion jusqu'ici perçue comme étrangère? » Dans un troisième temps, après que les critères de l'accueil/intégration des musulman(e)s à l'identité commune et des Canadiens à l'identité musulmane aient été définis, les questions se posent « sur quel terrain de valeurs communes la nouvelle flexibilité de l'identité canadienne peut s'établir et se construire? Quels sont, parmi les défis sociaux actuels, les fronts d'engagement communs possibles? » Les sujets abordés étaient : le traitement médiatique de l'islam, la femme dans la laïcité, féminisme musulman, nécessité d'un dialogue judéo-musulman, droits parallèles, droit pluriel ou droit unique? ( Présence Musulmane Canada )

Posted: June 30, 2005 • Permanent link: ecu.net/?p=144
Categories: CCEIn this article: Centre Canadien d’œcuménisme
Transmis : 30 juin 2005 • Lien permanente : ecu.net/?p=144
Catégorie : CCEDans cet article : Centre Canadien d’œcuménisme


  Older postsAnciens articles | Newer postsArticles récents