Older postsAnciens articles | Newer postsArticles récents  

 — December 31, 200331 décembre 2003
 

Ontario

La cinquième série annuelle de conférences Théodore Ratisbonne s’est tenue au Madden Hall à Toronto, le 29 octobre 2003, sous le thème « Vivre l’espoir et le courage dans des temps agités ». L’événement, parrainé par les sœurs de Notre-Dame de Sion, comportait une discussion animée avec les membres d’un panel interreligieux : Jessie Caryll, Mary Ellen Sheehan et Barbara Siddiqui.

Qu’il y ait la paix sur la terre : sous ce thème a eu lieu un service de prière pour la paix interreligieux, le 16 octobre 2003 à l’église de la Sainte-Trinité, près du Centre Eaton dans le centre-ville de Toronto. Née de l’esprit d’Assise, la célébration était organisée par l’office de l’œcuménisme de l’archidiocèse de Toronto et les franciscains avec des participants des diverses religions qu’on peut trouver dans l’une des villes les plus multiculturelles au monde. Une cérémonie de purification autochtone était aussi au programme.

Habitat pour l’humanité, le ministère chrétien d’aide au logement, a entrepris, avec l’aide de centaines de bénévoles des églises de la région de Toronto, la construction de 40 nouvelles. À la fabrique de maisons usinées d’Habitat, des équipes assemblent les murs, les planchers et les structures pour un quartier entier de familles monoparentales qui devrait être inauguré le printemps prochain dans l’est de Toronto. Les pasteurs et dirigeants religieux ont donné l’exemple, du 15 au 21 septembre, en maniant le marteau et en sciant des planches pendant la semaine « Construire sur la foi » organisée par Habitat. Pour vous joindre à cette oeuvre vous pouvez communiquer avec Deborah Bernardino au (416) 755-7353 ou lui envoyer un courriel à : .

Québec

Le premier pique-nique familial organisé par le North Shore Ecumenical Committee of Churches, a eu lieu le 21 septembre 2003 dans le spacieux parc Terry Fox de Dollard-des-Ormeaux. Près de 300 personnes de dix-huit paroisses de l’Ouest de l’Île avaient répondu à l’invitation du comité œcuménique. En tout, quarante-sept membres de diverses dénominations ont travaillé sur six comités pour présenter une variété d’activités — musique, chant, jeux pour jeunes et vieux et rafraîchissements pour tous. Ce merveilleux rassemblement de chrétiens semblait vraiment animé par l’esprit œcuménique. Des pique-niqueurs enthousiastes ont suggéré d’élargir la base d’opérations pour que toutes les dénominations partagent ce qu’elles ont en commun les unes avec les autres à travers d’autres activités unificatrices, telles un concert œcuménique et des oeuvres de charité permanentes.

« La Terre et tout ce qu’elle contient », panel public sur la biotechnologie et la foi, parrainé par le Conseil canadien des Églises et le Centre canadien d’œcuménisme, a eu lieu le 7 octobre 2003 à Montréal. On a pu y entendre des allocutions par Devlin Kuyek, Margaret Somerville et François Pouliot ainsi qu’une réflexion théologique par Paul Fayter, et débattre de sujets tels : la propriété des formes de vie ; la Cour suprême du Canada et les bio-brevets; les aliments génétiquement modifiés ; les possibilités de clonage humain et de culture de tissus humains; les nouvelles technologies les considérations éthiques.

Une cérémonie de présentation de reliques sacrées a eu lieu du 9 au 13 octobre au Centre social et culturel bouddhique Huyen Khong de Montréal. Les plus hautes autorités bouddhiques du monde ont choisi ce Centre pour l’exposition des reliques du grand bouddha Shâkyamuni et des grands maîtres lamas vénérés comme saints. La collection de reliques voyagera à travers le monde jusqu’en 2008 alors qu’elle sera placée dans un reliquaire à l’intérieur de la statue du bouddha Maitreya, haute de 150 mètres, qui se trouve à Kushinagara, Inde, lieu où le bouddha Shâkyamuni atteignit le Paranirvâna. Elle devrait être un symbole de paix pour mille ans.

« Mariages interconfessionnels : réalités et changements aujourd’hui » était le thème d’un dialogue œcuménique tenu le 22 novembre, de 9h à midi, à la paroisse Saint-François d’Assise de Saint-Lambert. L’événement, organisé par le comité œcuménique du diocèse de Saint-Jean-Longueuil, présentait un panel composé de membres de l’Église catholique et d’autres Églises chrétiennes ainsi que deux couples, suivi d’une période de questions et réponses. Pour informations complémentaires sur cet événement, appeler le 450-679-1100, poste 277.

Provinces de l’Ouest

Un atelier sous le thème « Des moyens pratiques d’encourager l’œcuménisme dans votre paroisse », organisé par la Commission œcuménique de l’archidiocèse de Regina le 25 octobre, a réuni des délégués œcuméniques paroissiaux, des pasteurs et d’autres personnes intéressées. Après deux séances dirigées par le conférencier invité, l’abbé Bernard de Margerie, de petits groupes se sont réunis pour étudier deux questions : « Qu’est-ce qui a bien fonctionné et pourquoi? » et « Quels ont été les principaux obstacles? ». On peut se procurer des trousses sur l’œcuménisme au coût de 10$ en s’adressant à : Susan Klein, sec., Archidiocèse de Regina, 445 Broad St. N., Regina, Sk., S4R 2X8 ; tél. : (306) 352-1651, fax : (306) 545-0510, adresse de courriel : .

Les activités au programme de l’Edmonton Interfaith Centre for Education and Action comprenaient un premier concert-célébration de musique multireligieuse et de rythmes sacrés, avec la participation de chorales des religions bahaïe, hindoue, juive et unitarienne; un dialogue entre chrétiens, musulmans, hindous, jaïns, sikhs et zoroastriens sur les samskaras ou rites de passage; la publication d’une brochure intitulée Safe and Caring Schools for Students of All Faiths en collaboration avec la Alberta Teacher’s Association. Un concert réunissant des représentants de treize religions est prévu pour la Journée mondiale des religions, en janvier 2004.

La Communauté Emmanuel est un rejeton du Inner City Pastoral Ministry, mission interconfessionnelle qui existe depuis vingt-cinq ans et qui dessert les habitants du centre-ville d’Edmonton. Elle comprend des gens à faible revenu, des mères célibataires et des sans-abri. « Ils vous prennent là où vous êtes rendu » a dit une maman de deux enfants. « Ils vous traitent comme Jésus le ferait, avec amour et respect. » Le service religieux est toujours suivi d’un repas chaud pour ceux qui participent au service aussi bien que pour ceux qui ne viennent que pour le repas. Au cours de l’année dernière, quelque soixante-dix-huit organismes ecclésiaux ont donné et préparé la nourriture pour les célébrations hebdomadaires. « L’ICPM est une présence respectueuse et efficace pour les gens du centre-ville » dit l’adjointe pastorale, Sr Marion Garneau. Elle ajoute que le fait que l’ICPM soit une « église sans murs » est non seulement approprié, mais tout à fait en accord avec la réalité de plusieurs de ceux qu’elle sert. « Ce n’est pas bien différent du ministère de Jésus dans les Évangiles. »

Posted: December 31, 2003 • Permanent link: ecu.net/?p=85
Categories: CCEIn this article: Centre Canadien d’œcuménisme
Transmis : 31 décembre 2003 • Lien permanente : ecu.net/?p=85
Catégorie : CCEDans cet article : Centre Canadien d’œcuménisme


  Older postsAnciens articles | Newer postsArticles récents