Older postsAnciens articles | Newer postsArticles récents  

 — June 30, 200330 juin 2003
 

En 1990 l’organisme Aide à l’Église en détresse fournit l’argent
nécessaire aux premiers pas d’une radio à vocation œcuménique en Russie. « Dès
le départ, il y a eu cette volonté d’œcuménisme », se souvient Piotr Sakharov,
responsable de l’émission catholique « Dar » (Le Don), qui dispose d’une
heure quotidienne. Aujourd’hui, Radio Sophia émet douze heures par jour grâce à un
financement venu en grande partie d’Occident mais aussi des auditeurs qui ont beaucoup
soutenu la radio aux moments difficiles. Pour le Père Sviridov qui assure des émissions
purement religieuses, les nombreuses émissions où les auditeurs peuvent téléphoner
rendent un important service. « C’est une grosse demande de nos auditeurs notamment
les plus jeunes », explique-t-il. Les études réalisées par le département de
sociologie de l’université de Moscou montrent la fidélité des 200 000 auditeurs (sur un
potentiel de 18 millions d’habitants sur la région de Moscou).

Le Centre pour la dignité humaine — musée de la Tolérance, se dressera, en 2006
ou 2007, dans le centre-ville de Jérusalem-Ouest. Ce musée, qui comprendra outre les
halls d’exposition, des bibliothèques, des salles de conférences, un café et un
restaurant, « aura pour mission de promouvoir la tolérance et la compréhension
entre les religions juive, chrétienne, musulmane et autres et, surtout, entre les juifs
eux-mêmes », explique Marvin Hier, doyen du centre Wiesenthal, organisme qui
finance le projet.

Le premier Kirchentag œcuménique se déroule du 28 mai au 1er juin 2003 à Berlin
sur les lieux de l’ancienne partition européenne. Pour la première fois, les deux
grandes organisations laïques chrétiennes d’Allemagne, à savoir le Comité central des
Catholiques allemands et le Kirchentag protestant allemand, organisent ensemble une
rencontre œcuménique de cette importance. Orthodoxes, Anglicans, membres des Églises
libres protestantes et de l’Église vieille-catholique y participeront également. Le
Kirchentag œcuménique invite à se pencher sur les questions actuelles, autant dans le
domaine de la foi que par rapport aux problèmes du monde. Violence, santé et
bioéthique, relations entre les générations, sainte cène/eucharistie et unité des
Églises, mondialisation et bien d’autres sujets se trouvent à l’ordre du jour. Site
Internet : [ www.oekt.de ].

Une rencontre sur les martyrs chrétiens de l’Inquisition, en juillet 2003, sera
l’occasion, pour des théologiens catholiques et mennonites, de travailler ensemble pour
la première fois sur un événement majeur de l’histoire de la Réforme. Les racines du
mennonisme remontent au réformateur hollandais du XVIe siècle, Menno Simons, ancien
prêtre catholique qui fit partie d’un mouvement protestant radical, les anabaptistes, ou
« rebaptiseurs ». Des miliers d’anabaptistes furent tués ou torturés au
cours des XVIe et XVIIe siècles. La rencontre est le fruit de cinq années de dialogue
entre catholiques et mennonites sous les auspices de la Conférence mennonite mondiale et
du Conseil pontifical pour la promotion de l’unité chrétienne. Selon une déclaration de
la Conférence mennonite mondiale : « Si nous voulons poursuivre un dialogue
substantiel, nous devons aborder ces événements historiques d’une manière satisfaisante
pour les successeurs et des persécutés et des responsables de la mort de ces
martyrs. » La conférence se déroulera les 15 et 16 juillet 2003 à Saint John’s
Abbey, au Minnesota.

Lors d’une conférence à Rome, le 20 mars 2003, le jésuite Robert
Taft a traité d’un document pontifical de 2001 autorisant le partage eucharistique par
les orthodoxes assyriens et les catholiques chaldéens lorsqu’ils ne peuvent avoir de
liturgie dans leur propre église. Ce qu’il y a de remarquable dans le document, a-t-il
dit, c’est qu’il reconnaît la validité de la prière eucharistique assyrienne la plus
commune, même si elle ne comporte pas les paroles du Christ : « ceci est mon
corps » et « ceci est mon sang ». Il n’existe pas de preuve, a dit le
jésuite, qu’une prière eucharistique ait contenu ces paroles avant le IVe siècle.
L’élaboration du document et son approbation éventuelle, a déclaré Taft, illustrent
les méthodes de la « théologie œcuménique ». Cette théologie ne nie pas
les différences ou les erreurs possibles d’un côté ou de l’autre. Cependant elle
cherche à expliquer comment différentes expressions d’une même foi peuvent se concilier
et être acceptées par les deux parties.

La septième conférence internationale bouddhiste-chrétienne, qui se
tiendra sur le campus de Los Angeles de l’université Loyola-Marymount University, du 6 au
10 août 2004, aura pour thème général « Entendez le cri du monde : le
bouddhisme et le christianisme en dialogue vers la guérison globale ». Le comité
du programme sollicite des contributions sous forme d’ateliers, de discussions de groupe
ou d’articles individuels. Les sujets proposés sont, entre autres : religion et
écologie ; pratique entre les traditions ; femmes et religion ; réponse
des religions à la violence ; religion et globalisation. Les propositions doivent
être soumises par courriel à [ ], et une copie envoyée à
[ ], ou par la poste : c/o Prof. Ruben Habito ;
Perkins School of Theology, Southern Methodist University, Dallas, TX 75225.

Le Conseil pour un Parlement des religions du monde a commencé à recevoir des
inscriptions au parlement de 2004 qui aura lieu du 7 au 13 juillet à Barcelone, Espagne.
L’événement se tiendra dans un beau parc de 40 hectares avec vue sur la Méditerranée
et sera le point culminant du Forum universel des cultures, du 9 mai au 26 septembre 2004.
Les inscriptions peuvent se faire sur le Web à [ www.cpwr.org/what/events/barcelona/barcelonafrm.htm ].

Le Conseil œcuménique des Églises a invité des représentants du Fonds monétaire
international
et de la Banque mondiale à venir à son siège à Genève, les 13 et 14
février, pour discuter de stratégies de développement. Le séminaire a abordé des
questions telles que la création de la richesse et la justice sociale, ainsi que la
privatisation des biens publics, avec un accent particulier sur l’eau potable. La
prochaine rencontre des trois groupes aura lieu plus tard cette année à Washington, D.C.

Le principal du King David High School, collège juif orthodoxe de Liverpool, est
un catholique. Environ un tiers des étudiants sont juifs, la plupart des autres sont
chrétiens, mais il y a aussi des musulmans, des sikhs et des hindous. Pour le principal,
John Smartt, le fait de provenir de divers milieux religieux leur donne aux étudiants
« une plus grande appréciation de leur foi et une plus grande responsabilité
envers elle que s’ils étaient entourés de coreligionnaires ».

L’Église de l’Inde du nord, qui comprend des traditions anglicane, méthodiste,
presbytérienne et autres, a autorisé l’ordination des femmes dans les années 1970. Il y
a eu, au début, une forte résistance dans la population. Il y a près de trois ans,
Sonal Christian est devenue la première femme pasteur du diocèse de Gujarat, et quatre
autres femmes se préparent présentement à devenir pasteurs.

Les participants clercs et laïques à la sixième conférence organisée par le Center
for Catholic-Jewish Studies
près de Tampa, Floride, en mars, ont pu entendre des
théologiens de renom explorer les profondes racines juives et catholiques de la
spiritualité religieuse. Everett Fox de l’université Clark a dit qu’il est faux de
prétendre que la spiritualité juive est enfermée dans un carcan rigide de dévotions.
Au contraire, le judaïsme a survécu justement parce que ses chefs ont été capables
d’étendre et d’enrichir l’expérience spirituelle de l’identité juive. Lawrence
Cunningham, de l’université Notre-Dame, a fait remarquer que les psaumes hébraïques ont
été une source constante de prédication et d’inspiration chrétiennes pendant près de
deux mille ans. Le professeur Pamela Nadell de l’American University et Peter Steinfels,
chroniqueur religieux au New York Times, ainsi que Fox et Cunningham ont conseillé de
sonder les profondeurs spirituelles du judaïsme et du christianisme avant d’aller à la
recherche de spiritualité dans des sectes destructrices ou le clinquant du Nouvel âge.

Posted: June 30, 2003 • Permanent link: ecu.net/?p=67
Categories: CCEIn this article: Centre Canadien d’œcuménisme
Transmis : 30 juin 2003 • Lien permanente : ecu.net/?p=67
Catégorie : CCEDans cet article : Centre Canadien d’œcuménisme


  Older postsAnciens articles | Newer postsArticles récents