« Newer posts Articles récents | Older posts Anciens articles » Print this pageImprime

Nouvelles régionales

by par 

Ouest

Des représentants des Églises catholique, anglicane et luthérienne ont récemment renouvelé leur accord afin de continuer à administrer le centre de retraites St. Michael à Lumsden, Saskatchewan, pendant trois autres années. Que trois traditions religieuses administrent conjointement un centre de retraites est un cas unique en Amérique du Nord. Lorsqu’un médecin à la retraite du Texas a communiqué avec le Conseil œcuménique des Églises pour savoir comment réunir plusieurs traditions dans un centre de retraites, on lui a répondu de s’enquérir auprès des gens de Lumsden. L’accord original a été signé il y a trois ans à titre expérimental. Cela a fonctionné à merveille, selon le père Kevin Lynch, o.f.m., président du conseil d’administration de St. Michael. Depuis la signature du premier accord, rapporte le père Lynch, la participation a augmenté et le centre de retraites couvre ses frais grâce aux frais d’hébergement et à une certaine contribution du fonds de l’archevêché. Les représentants des trois confessions, ainsi que les franciscains propriétaires du centre de retraites, font tous des éloges de l’accord, déclarant que les trois premières années ont été un véritable succès, un guide pour l’avenir et un exemple pratique d’œcuménisme à l’oeuvre.

Un colloque de méditation interreligieuse a eu lieu à l’École de théologie de Vancouver du 14 au 16 juin. L’événement, intitulé « La paix intérieure en vue de la paix globale », comprenait des ateliers et des présentations par des auteurs et des praticiens de la spiritualité renommés, tels Sylvia Boorstein, Dom Laurence Freeman, Amir Peter O’Loughlin, Lynn Greenhough, et Swami Hridayananda. Le but du colloque était de promouvoir la spiritualité universelle en réunissant des enseignants et des praticiens remarquables pour la méditation et le dialogue interreligieux. On y a affirmé le lien indissoluble entre la dignité de l’individu et l’intégrité de la communauté ainsi que la conviction que, par la promotion d’une paix intérieure partagée par les croyants de toutes religions, nous pouvons commencer à apporter une contribution à la paix globale. Pour plus d’informations, communiquer avec Mme Helen Mayoh (604-263-9675) ou Kaye McMahon [].

Ontario

Les évêques anglicans et catholiques de Toronto se sont réunis au Centre de renouveau Queen of the Apostles à Mississauga, le 4 avril, pour une journée d’échanges et de prière qui a commencé par les matines anglicanes pour se terminer par les vêpres catholiques. À la fin de la journée, ils ont convenu de se rencontrer chaque année, du moins pendant les trois prochaines années. La journée d’échanges entre évêques anglicans et catholiques fait fond sur les relations cordiales entre l’archevêque catholique de Toronto, le cardinal Aloysius Ambrozic, et l’archevêque anglican Terrence Finlay. Elle fait également suite à la rencontre historique entre des évêques anglicans et catholiques de tous les coins du monde à Mississauga, il y a deux ans. L’automne dernier, plus de 300 prêtres catholiques de l’archidiocèse de Toronto ont passé leur retraite annuelle à étudier les plus récents documents théologiques de la Commission internationale anglicane-catholique romaine.

Québec

Un atelier sur l’avenir des soins de santé au Canada sur le thème de « l’Assurance santé sera-t-elle là pour nous ? » a eu lieu le 21 avril au Grand Séminaire de Montréal. Dennis Howlett, du bureau national de Kairos: Initiatives œcuméniques canadiennes de justice était le conférencier invité et un document vidéo mettait en perspective l’importance des valeurs fondamentales de l’universalité, la justice, l’équité et l’impartialité du système de santé. L’événement était parrainé par Kairos, le Conseil interreligieux de Montréal et le Centre canadien d’œcuménisme.

Le programme d’études en théologie orthodoxe de l’université de Sherbrooke a entrepris sa cinquième année en janvier. Des programmes d’études du catholicisme et du protestantisme sont déjà en place depuis plusieurs années dans les universités du Québec. Pour suivre l’évolution de la société canadienne, la faculté de théologie, d’éthique et de philosophie de l’université a créé en 1998 un certificat en théologie orthodoxe. La prochaine étape pour la faculté sera d’offrir une licence en théologie orthodoxe. Le certificat en théologie orthodoxe donne aux étudiants orthodoxes une base solide pour des études en vue de la maîtrise et du doctorat et permet aux non-orthodoxes d’acquérir une meilleure connaissance de la théologie et de l’histoire orthodoxes. Il y a plus de 20 000 orthodoxes au Québec, originaires de Grèce, d’Ukraine, de Russie, de Roumanie, de Serbie, de Bulgarie, du Moyen-Orient et aussi du Québec. Il y a quelque vingt-cinq paroisses orthodoxes dans la région de Montréal et environ 550 dans l’ensemble du Canada.

Le Conseil interreligieux de Montréal a organisé une visite à la communauté zoroastrienne pour une cérémonie de prière afin de célébrer le nouvel an, le 23 mars. Le 23 mai, le Conseil a célébré le 159e anniversaire de la Déclaration du Bab avec la communauté bahaïe de Montréal. Le programme comprenait une introduction à la foi bahaïe et une présentation théâtrale de la Déclaration du Bab avec prières, danse et musique, suivie d’une discussion et d’une collation.

Afin que le dialogue interreligieux et la compréhension entre les religions deviennent une orientation et non seulement un projet à court terme, le diocèse anglican de Montréal a organisé une journée de rencontre où chacun pouvait venir entendre un certain nombre de musulmans et de musulmanes dire ce que signifie être musulman dans le monde d’aujourd’hui. La rencontre, intitulée « Islam : de La Mecque à Montréal », a eu lieu le 27 avril sous le patronage de l’évêque anglican. La journée a débuté par une rétrospective de la situation des chrétiens par rapport aux musulmans. Il y a eu des présentations sur le Coran, les cinq piliers de l’islam et un court vidéo sur le hadj, le pèlerinage à La Mecque. L’après-midi fut consacré à des présentations par divers invités sur l’histoire de l’islam, l’art et l’architecture, les femmes et la vie de famille, l’islam au Canada après le 11 septembre, et s’est terminé par un forum ouvert. L’évêque Andrew Hutchison était le modérateur de la journée.

Provinces atlantiques

Un atelier Kairos a été tenu à Saint John le 9 mai dernier. Il était centré sur les quatre questions que devrait étudier le sommet du G8 lors de sa réunion à Kananaskis, Alberta, en juin: les terres autochtones et les controverses entourant les traités; le réchauffement global; le fardeau de la dette dans les pays en développement; et le nouvel ordre économique qui augmente l’écart entre riches et pauvres. KAIROS — Initiatives canadiennes œcuméniques pour la justice — est une nouvelle association interconfessionnelle qui travaille avec dix autres organisations pour la justice, la paix et le développement humain. Le groupe, basé à Saint John, comprend des membres des Églises catholique, anglicane, luthérienne, pentecôtiste et presbytérienne ainsi que de l’Armée du Salut. Ils se réunissent une fois par mois, à midi, au Centre diocésain. Les nouveaux membres sont les bienvenus. Si vous vous occupez d’un atelier qui informe le public sur les injustices sociales commises en divers endroits de notre village global, veuillez communiquer avec : [] ou avec le journal New Freeman Catholic à St. John, NB.

Un atelier sur le thème « Faire la paix — une approche locale » s’est tenu du 22 au 24 mars au centre Tatamagouche, Nouvelle-Écosse, sous la direction de David Mangle, Thomas Mark Turay et Rose Adams. Des représentants d’Églises, d’écoles et de groupes communautaires y étaient réunis afin d’explorer des moyens de promouvoir une culture de paix. Pour plus d’informations, appeler le 1-800-218-2220 ou communiquer par courriel à : []. Un atelier sur les relations transculturelles avec les Premiers peuples, du 14 au 16 juin, avait pour objectif de présenter des aspects de la culture micmac, d’explorer les causes sous-jacentes de la polarisation entre autochtones et non-autochtones, et d’étudier diverses initiatives transculturelles et de solidarité pour alimenter la réflexion et préparer la réconciliation et les actions futures. L’atelier était dirigé par le Centre wabanaki de ressources culturelles d’Esgenoopetitj/Burnt Church, Nouveau-Brunswick. Pour informations complémentaires, visiter le site web [].

Posted: June 30, 2002 • Permanent URL: http://ecu.net/?p=42Add a comment
Categories: CCETags: Centre Canadien d’œcuménisme
Transmis : 30 juin 2002 • URL permanente : http://ecu.net/?p=42Écrire un commentaire
Catégorie : CCEMots clés : Centre Canadien d’œcuménisme


« Newer posts Articles récents | Older posts Anciens articles » Print this pageImprime